Rouler en voiture électrique, c’est aussi possible durant les vacances. Alors que Pascal vous relatait il y a quelques semaines ses vacances aux Canaries à bord de la Renault Zoé, Laurent nous partage une expérience similaire réalisée en septembre à La Réunion. Un résumé à découvrir en détails et en images ci-dessous. 

Pour nos vacances de septembre dernier, nous sous sommes rendu sur l’ile de la Réunion, cette région d’outre-mer au beau milieu de l’océan Indien.

Comme lors de chacun de nos déplacements, je me demande s’il est possible de louer sur place un véhicule électrique. Cela est malheureusement rarement possible hors de l’Espagne. Il y a quelques temps, c’est sur l’ile de Majorque en Espagne, à l’aéroport de Palma de Majorque, que j’avais pu louer une LEAF. Une superbe expérience.

De toutes les agences de location de l’aéroport Roland Garros de Saint Denis à la Réunion, le loueur ADA propose des ZOE ! Quelle bonne nouvelle ! Après avoir pris attache avec le loueur, cerise sur le gâteau, ce sont des ZOE 40 !

Préparation et anticipation

Avant de concrétiser la location, il m’a fallu étudier la faisabilité : parcours et recharge.

Pour les parcours, un rapide tour sur Green Race. Quelques simulations de parcours vers les sites touristiques. Lîle est petite. Alors, sous réserve de deux sites de résidence, il sera facile de visiter la visiter en intégralité à bord de la Zoé, d’autant plus qu’elle dispose de la nouvelle batterie 40 KWh.

Pour la recharge, il faut d’abord estimer le temps de charge. 25 heures pour une charge totale sur prise domestique, 4h30 en 11KW,… (Le site de Renault est pratique à ce sujet). La recharge sur le lieu de résidence ne pourra permettre que 50% de la charge en une nuit. Il faut donc prévoir quelques charges rapides en cours de journée, si besoin. Sur ce point, la Réunion est superbement équipée. Un rapide tour sur ChargeMap m’a permis d’identifier les points de charges disponibles : de nombreuses bornes 11 kW, des 7  kW mais pas de 22 ou 43 kW. Elles sont en supermarchés, concessionnaires, stations essence et sur le domaine public. Encore une bonne nouvelle : la plupart de ces sites sont accessibles gratuitement, et sans carte…

Une rapide estimation de notre programme de vacances me rassure sur la faisabilité : rouler électrique ne sera pas un problème et devrait même être transparent.

Je me suis assuré que la recharge serait possible sur mon site de résidence. Il a fallu convaincre le propriétaire du Air BnB réservé, mais celui-ci a finalement consenti à nous mettre une prise à disposition. J’ai évidemment proposé une compensation financière contre les près de 20 kWh que j’allais consommer chaque nuit.

Tous les voyants étaient au vert pour concrétiser la location. Chose faite !

Sur place

Aéroport de Roland Garros à Saint Denis de la Réunion, alors que tous les métropolitains débarquant de l’avion allaient retirer leur thermique pour partir à la découverte de l’ile, mon amie et moi allions récupérer les clés de la fameuse ZOE 40 ! Un modèle de gamme moyenne, plus de 8000 km au compteur, avec jante alliage, feux automatique, essuie-glace automatique, verrouillage automatique, démarrage sans clef, et en prime le GPS sans surcout ! Ça change des ZOE que je conduis régulièrement dans mon cadre professionnel. La batterie est chargée, les vacances commencent bien !

Quelle plaisir de parcourir les majestueux sites de la Réunion, dont certains classés au patrimoine mondiale de l’ UNESCO en silence, en douceur. Passer dans un champ de cannes à sucre sans bruit, parcourir une majestueuse forêt primaire en silence, descendre dans les cirques et en arpenter les routes « du bout du monde » sans perturber le chant des oiseaux, approcher de l’impressionnant piton de la fournaise et sa mer de sable dans un silence religieux, … quel bonheur ! Profiter de ces sites magnifiques et impressionnants sans le vrombissement d’un moteur donne une impression de respect. Une impression renforcée par le fait que 30% de l’électricité de l’île est issue d’énergies renouvelable.

Au quotidien

Les différentes journées de notre séjour se sont bien déroulées. Une charge quotidienne de nuit pour 50% maximum de la batterie et la plupart des charges complémentaires faites sur borne 11 kW du supermarché où, tous les soirs, nous faisions les quelques courses du jour. Entre 30 et 60 min de charge étaient suffisantes pour remonter le niveau de la batterie à plus de 50%. Nous avons également chargé sur borne publique, notamment le week-end puisque les supermarchés étaient fermés.

Le taux d’engorgement des bornes n’est pas encore très fort même si nous avons dû une fois ou deux renoncer à une charge. Quelques Nissan Leaf et BMW i3, de nombreuses Renault Zoé et pas mal de Golf GTE rencontrées lors de notre voyage.

La réunion possède un relief très fort. Il n’est pas rare de s’élever de plus de 400 m sur moins de 10 km. On franchit de forts dénivelés en quelques kilomètres. Il est très facile de doser sa consommation en ménageant sa monture dans les montées et en récupérant un maximum d’énergie dans les longues descentes. En moyenne, j’ai fait entre 11 et 14 kWh/100 km en laissant la climatisation enclenchée, sans mode éco, et sans même rouler à l’économie, juste de « l’éco conduite »… Notre plus grosse journée nous a fait parcourir 230 km. Un trajet largement absorbable par la Zoé 40 mais qui aurait été complexe avec la Zoé de première génération.

En définitive, d’après l’ordinateur de bord, c’est en moyenne 340 km que nous aurions pu franchir chaque jour, sur ce type de parcours. L’autonomie n’est plus un problème, la charge le demeure cependant un peu plus.

Sur le plan financier, la location de la Zoé est certes plus chère qu’une autre voiture, mais l’économie réalisée sur le carburant la rend concurrentielle. Le côté anxiogène disparaît totalement et les passages à la « pompe » n’ont en rien perturbé ou ralenti ce séjour découverte.

En conclusion, la Réunion en électrique, il ne faut pas hésiter !

 

Cet article est paru en premier sur http://www.automobile-propre.com/renault-zoe-vacances-ile-reunion/